LEERS HISTORIQUE

Le Château de la Royère

 

De la motte féodale au château fort

C'est probablement vers 1100 une motte féodale avec tour en bois, passerelle escamotable.. que Havide de Néchin amène en dot à Lambert de Wattrelos.

Les Tournaisiens se donnent à Philippe II Auguste. Le Tournaisis appartiendra au domaine royal français durant plus de 300 ans (1187-1521).

La Royère est située en châtellenie de Lille, comté de Flandre, sur Leers et Néchin, à l'orée du bois de Wattines, à la limite du Tournaisis : c'est le château de la Limite.

En 1227, c'est probablement une motte féodale avec tour en pierre qu'acheté Arnoul IV.

Plus riche que le vendeur Hugues de Roubaix il fait peut-être bâtir l'enceinte en pierre de Tournai

Quelques propriétaires et leur temps

A partir de 1500, par mariage, les seigneurs de Roubaix seront aussi seigneurs de la Royère : les de Werchin, les de Melun.

Pierre de Melun, gouverneur de Tournai, seigneur de Roubaix et de la Royère, partisan des protestants, est considéré comme mort civilement par Philippe II, roi catholique. Ses biens partent, par Anne de Melun, dans famille de Ligne.

Partisan de l'Edit de Nantes (Henri IV, 1598), Louis XIV fait restituer la Royère aux de Melun. Disputes de famille : les biens repartent aux de Ligne, retournent aux de Melun .

Un Crombez de Tournai achète la Royère, 35 hectares (plan Popp vers 1850). Mlle Crombez de Remond de Montmort épouse le Comte Ferdinand Costa de Saint-Gérix de Beauregard...

Tout est ensuite revendu à des fermiers.

Mais après l'enfer des dégradations, c'est le paradis.

Les propriétaires actuels du château, Pierre et Annie Moulin-Duthoit et leurs enfants s'occupent de le restaurer, surtout Olivier Moulin, qui a présenté une thèse sur ce patrimoine en fin d'études d'architecture.