LEERS HISTORIQUE

La ferme DERYCKE

 

Plan de 1826

Plan actuel

Sur le plan figuratif de 1703, le long du Chemin de l'église, cette ferme est déjà signalée.

Il faut remarquer sa composition de bâtiments initialement en cour ouverte donnant directement sur les pâturages avec une mare située dans la cour.

L’intérieur de la cense Derycke est caractéristique des censes traditionnelles.

Une inscription sur une charpente intérieure laisse apparaître l'année 1745. D'après les registres, cette ferme a été exploitée par la famille Bettremieux.

En 1836, c'était Pierre-Joseph, en 1851, Joseph et en 1896 Alfred. Ensuite cette exploitation fut gérée par la famille Truffaux : d'abord Simon de 1911 à 1921, puis Albert-Joseph en 1931 et Albert jusque 1957.

En 1957 Jean Derycke épouse une fille Truffaux et perpétue la tradition de cette ferme.

Le fils, Jean-Marc, ajoute une activité nouvelle : les parcs et jardins. La particularité de cette cense : son puits à l'extérieur de l'habitation, aujourd'hui recouvert de lierre au 1 rue Molière.

A l'angle des rues Molière et Joseph Leroy, on remarque une niche en brique surmontée d'une croix pour installer une statue. Quel saint était-il installé ?