LEERS HISTORIQUE

L'ancienne Mairie

 

A l'origine cette maison appartenait à une demoiselle Rosalie Delannoy décédée à Leers le 4 mars 1892. Par testament, elle en avait fait don aux pauvres de la paroisse. La maison revint au bureau de bienfaisance qui la vendit à la commune le 10 juin 1894. La localité se trouvait alors en pleine expansion démographique. D'un millier d'habitants sous Napoléon, elle était passée à quatre mille.

Les héritiers de Mlle Delannoy, qui n'étaient pas d'accord, avaient intenté un procès à la commune. Ils furent déboutés, et le bâtiment devint hôtel de ville en 1896 et ceci jusqu'en 1971.

En 1971, elle abrite l'association d'éducation ménagère.

Aujourd'hui, la maison est divisée entre l'association "Ordileers" et le restaurant scolaire de l'école Jeanne d'Arc.

 

La cloche de la maison du BAILLY (1773)

 

Le dernier évènement à propos des cloches avant 1773 à Leers :

1679 – Bénédiction de 3 cloches pour doter l’église d’un carillon de 6 cloches.(Histoire de Leers p.129)

Notre cloche est fabriquée en 1773 par Maurice Thibaut à Lille.

À cette époque, les leersois ont une préoccupation majeure : La séparation de Leers France et Leers Nord, qui sera officielle en 1779.

Avant cette date, il n’y a pas de mairie, c’est la Maison du Bailly : voir sur le cadastre de 1703 à l’emplacement de la ferme Dal, face à la rue Michelet. Puis la Maison Commune sera installée sur la place de Leers, appelée Mairie en 1790

« Malgré la séparation de 1779, jusqu’en 1790 les réunions des 2 conseils se font dans la Maison Commune : Une sorte d’hôtel de ville élevé sur la place, face au portail de l’église, composé d’une salle de séance et d’une prison », voir la couverture du livre Histoire de Leers. G.Montéuuis (Histoire de Leers p.172).

La cloche de 1773 est-elle installée sur la Maison du Bailly, puis sur ce bâtiment ? Toujours est-il qu’elle ne peut être l’une des trois clochettes fondues en 1804 avec l’excédent de matière des trois cloches refondues (histoire de Leers p.219) puisqu’elle porte la date de 1773 et faite à Lille ; non pas en 1804 fondues dans le cimetière de Leers. Mais on remarque que sur les trois clochettes il y en a deux pour les fermes : elles servaient à signaler aux ouvriers agricoles, dans les champs alentour, la fin du travail. (les cloches servent aussi à sonner les récréations dans les écoles).

« …..La salle de réunion du Conseil Municipal était située au second niveau. ……les démarches administratives se faisaient au domicile du Maire………………….l’Hôtel de Ville fut transféré en 1896 rue de la Mairie, devenue rue du général De Gaulle………….

Ce local donna satisfaction jusqu’en 1945, puis aménagé………………Devenu trop petit, le conseil municipal décide la construction d’un Hôtel de Ville plus fonctionnel (délibération conseil municipal du 27 juin 1969). : rue de Lys .terminé le 27 mars 1971, il est ouvert le 4 mai 1971 (Leers, mon village p. 37). »

Le 9 mars 1918, quand Gustave Montéuuis écrit que la quatrième cloche, celle de l’ancienne mairie (place) avait été épargnée et qu’elle fût installée au sommet de la tour de l’église après avoir été déterrée des communs de la mairie, c’est de la cloche de 1773 qu’il s’agit. Puis de retour à la mairie, elle fut déménagée rue de Lys.

 


La cloche de la maison du BAILLY (1773) par Leers-Historique