LEERS HISTORIQUE

L'Eglise Saint Vaast

Historique et vicissitudes de l'église Saint Vaast

Ce document fait mention de l'abbaye d'Hasnon.

Un document fait mention que l'abbaye d'Hasnon possédait la seigneurie de Leers et le droit d'autel qui lui avait été donné par Baudri, évêque de Tournai, en l'an 1106.

Le 19 avril 1147, le pape Eugène III confirme les possessions de l'abbaye d'Hasnon.

Ce document évoque des constructions en 1288, l'origine probable de l'église est donc du XIIIème siècle.

L'église primitive se compose de la tour, de la grande nef et de la chapelle de la Sainte Vierge, le portail en anse de panier (marque caractéristique du XIIIème siècle) et la porte côté tabernacle.

La marque des bâtisseurs est encore visible sur la tour et les murs extérieurs.

Il s'agit de la croix de St André en briques émaillées noir de grandeur différente et de la marque du tailleur de pierre à l'entrée rue Gambetta (marque du tâcheron).

Croix de St André
Marque du tailleur de pierre

 

Photo de la Photothéque Boutique Douai prise par Augustin Boutique entre 1890 et 1910

L'église est incendiée par les Gueux le 17 août 1566. Restaurée, elle est à nouveau brûlée en 1658 par les soldats pillards des troupes françaises et anglaises. La nef latérale gauche porte la date de 1688, année où les réparations sont achevées.

En 1748, la tour est frappée par la foudre et le clocher est détruit.

A la Révolution, l'église est transformée en grange, et la tour sert de forge.

L'édifice est vendu comme bien national en 1798, pour 3 000 francs, au Lillois J. Jouvenaux. Ce dernier la revend pour 900 francs à François Quique, qui la sauve de la démolition.

En 1834, la tour est lézardée et il question de la démolir mais les murs de la tour seront reliés par un corset de fer d'où le nom de «clocher relié».

En 1960, suite a un rapport de 1958 faisant état de gros problèmes du bâtiment de l'église, il est présenté au conseil municipal un plan d'une nouvelle église avec un clocher en béton. Mais le conseiller Mr Anicet Decocq s'y oppose et après maintes discussions une autre restauration est effectuée.

 

Historique de l'église Saint Vaast

Statue de Saint Vaast

Saint-Vaast, évêque d'Arras, a vécu au temps des Mérovingiens. Il était catéchiste de Clovis. Sa fête est célébrée le 6 février.

1106 Cartulaire de l'abbaye d'Hasnon autorisant le "droit d'autel à Leers". Installation d'un édifice religieux à Leers, sans doute modeste.

19 avril 1147 Le pape Eugène III reconnaît à l'abbaye d'Hasnon des droits sur les terres de l'église de Leers, près de la Royère.

XIIIéme siècle Eglise primitive.

XVème siècle Église hallekerk (construite entre la fin du XIV et le XVIe siècles) qui se compose de la tour actuelle, de trois nefs dont une centrale, plus grande, menant à l'abside (chœur) et tournée vers l'Orient (lieu de vie du Christ). Le portail et la porte côté tabernacle possèdent "un anse de panier" en pierre de Tournai.
La marque des bâtisseurs est encore visible sur la tour et les murs extérieurs. Il s'agit de la croix de Saint-André en briques émaillées noires (de grandeur différente compte tenu du nombre d'or). La marque du tailleur de pierre (tâcheron) est visible à l'entrée, rue Gambetta.

15 août 1566 Les gueux brûlent l'église et sa tour, le presbytère et la maison du bailli. Les gueux représentaient les partisans de la religion protestante.

1624 Restauration de la tour et de la nef centrale. Suite à cette restauration, le chœur de l'église n'a plus la même hauteur que les nefs.

1658 L'église est à nouveau incendiée par les soldats pillards des troupes françaises et anglaises, "conséquences des guerres et misères du temps".

19 juillet 1693 Nouvel incendie provoqué par des maraudeurs français.

24 août 1748 La foudre s'abat sur l'édifice et détruit le clocher qui sera reconstruit par l'abbaye d'Hasnon.

16 mai 1769 Traité des Limites à Versailles : Tout Leers appartient au roi de France, Louis XV, mais le Clergé reste sous la dépendance de l'évêque de Tournai.

18 novembre 1779 Convention de Bruxelles : Leers est coupé en deux, ainsi que la paroisse Saint-Vaast. Résultat : existence de paroissiens autrichiens et français avec un seul registre paroissial.

1782 Le curé Michel-Joseph Cosse fait deux registres paroissiaux : un à l'Est pour Leers-Nord, l'autre au Nord pour Leers France.

1791-1798 Révolution française : Un prêtre conventionnel assermenté est nommé à Saint-Vaast. Conséquence : Les deux prêtres fidèles de Saint-Vaast vont officier dans les fermes de Leers-Nord.

27 avril 1798 Suite à la Révolution française, l'église est vendue au citoyen Jouvenaux, pour 3000 Francs or, revendue par la suite à François Quique, Leersois, pour 900 Francs or.

1801 L'église, transformée en grange, est rachetée et remise en état.

1834 La tour est lézardée. Il est question de la démolir, mais elle sera "sauvée" grâce à son corset de fer extérieur, d'où le nom de "clocher relié".

1901 Le magnifique vitrail au-dessus du porche représente le Christ en croix ; un souvenir de la Grande mission. Rénové en 1999, ce vitrail comporte 2800 pièces de verre dont 20 % ont été sauvegardés, le reste provenant d'Allemagne (verre particulier).

Le portail de l'église après le cambriolage du 5 mars 1906

1906 "Cambriolage de l'église" (séparation de l'Église et de l'État). Journée poignante et pleine de rebondissements pour les paroissiens défendant leur église.

1914 Cinq vitraux sont installés dans le chœur par les maîtres verriers Évaldre et Turpin, commandés par l'abbé Monteuuis, représentant la vie du Christ.
Restaurés en 1996-1997 par le maître verrier Brouard de Ronchin, ils sont protégés par des plaques d'altuglas. De droite à gauche en entrant : l'Annonciation, la Nativité, le crucifiement, Emmaiis et Saint Pierre reçoit sa mission.

1920 Pour remplacer les deux cloches enlevées par les Allemands à la guerre 1914-1918, une nouvelle cloche est installée : Reine de la paix. Elle pèse 750 kg et a pour parrain Jean Desmet et pour marraine Gabrielle Follet. Baptisée par le vicaire général Leconte, cette cloche donne le Fa.
Elle sort des ateliers de M. Wanty de Sin-le-Noble. Souscription de tous Leersois, sauf trois exceptions. Montant total récolté : 15000 F.

1929 2ème cloche : Maria-Juliette Henriette, 530 kg. Son évocation : "J'annonce la gloire de Dieu et de Marie Immaculée. J'invite à la prière, j'annonce les fêtes religieuses. Je pleure les morts".
Elle fut bénie par Mgr Jansoone et est aussi sortie des ateliers Wanty.
L'électrification des cloches est réalisée : "Dorénavant, il n'y aura qu'un bouton à toucher et la cloche se mettra en mouvement. Le sonneur sera moins essoufflé et moins fatigué. Elle donnera l'Angélus le matin, le midi et le soir ; ce qui permettra de donner satisfaction aux habitants qui se plaignent, et avec raison, qu'on ne sonne pas assez, surtout pour les enterrements".

1934 Cinq vitraux sont offerts par les familles Dhalluin, Salembier, Derache, Courier et Bettremieux et deux autres vitraux par les paroissiens.

1960 Suite à un rapport de 1958 faisant état de sérieux problèmes du bâtiment de l'église, il est présenté au Conseil municipal le plan d'une nouvelle église avec un clocher en béton.
Le conseiller Anicet Decocq s'y oppose et après maintes discussions, l'église est réparée : "Ce jour là, l'on peut dire que Saint-Vaast veille sur son église".

1969 L'église est restaurée : début des travaux la semaine après Noël ; réouverture le 21 juin 1970.

  • L'autel : La table et le pied sont désormais en grès vert antique ou de Grèce et le corps en striato des Alpes italiennes, veiné horizontalement. L'ensemble repose sur un dallage en travertin (calcaire lacustre tapissé de calcite)
  • Encastrées dans les murs, les pierres tombales de l'église ont été sauvegardées.
  • Mise en valeur des briques des XVème au XVIIème siècles, de la nef gauche et du porche.
  • Le tabernacle est réalisé avec des éléments provenant de la chaire de vérité du XVIIIème siècle, représentant des angelots (arbre de Jessé) ;
  • Installation d'une magnifique grille de fer forgé qui camoufle l'arrivée d'air du chauffage ;
  • Le Christ de l'église souligne l'importance de la parole de Dieu donnée à l'ambon. Il rappelle son appartenance à la population leersoise, puisque cette croix vient du cimetière du Village
  • Mis en place d'un tableau chronologique des curés de Leers.

1970 Restauration du buffet d'orgues du XVIIIème siècle. On ne sait pas s'il appartenait à l'église avant la Révolution. L'orgue est construit en 1856 par MM. Delmotte et Frèves, facteurs d'orgues à Saint-Léger en Belgique. Sa 1ère mélodie est entendue le jour de Noël 1856.

1989 L'orgue est entièrement restauré.

7 février 1971 Bénédiction de la statue de Saint-Vaast en bois polychrome du XVIIIème siècle, provenant du musée de l'évêché. Statue restaurée et classée en 1997.

26 mai 1971 Intronisation de la statue de la Vierge en bois de tilleul, copie de Notre Dame de Groëninge de Courtrai, réalisée par le sculpteur local de Wasquehal, M. Hovine.

10 octobre 1982 Inauguration d'un vitrail moderne, offert par la commune de Jüchen (Allemagne) dans le cadre du jumelage. Sous la protection de la croix, sont représentés les blasons des deux villes (Leers et Jüchen), symbolisant leur amitié.

1991 Remplacement de l'horloge.

1999 L'association leersoise les amis de Fraouton offre un Christ crucifié sur bois, réalisé par un Camerounais.

2001 Installation de deux vitraux dans le transept droit provenant de la chapelle démolie des Pères Monfortains de Tourcoing (Résurrection du Christ et Ascension du Christ).

2003 Réalisé en 1921, le retable des soldats leersois, morts durant la guerre 1914-1918, est restauré et installé sous le porche pour le mettre en valeur. En 1921, le sermon de circonstance fut donné par le chanoine Reye..., aumônier militaire du 43e de ligne de Lille.

2004 Installation de deux vitraux dans le transept gauche : la Pentecôte et le couronnement de Marie, provenant de l'église des pères Montfortains à Tourcoing.

2005 Installation de vitraux au-dessus des portes d'entrée latérales : côté droit, Jésus au jardin des oliviers et côté gauche, la Visitation de Marie chez sa cousine Elisabeth. Ces vitraux proviennent de la rue des Piats à Tourcoing.

2013 Retour des statues Jeanne d'Arc , l'Enfant Jésus , le Sacré Coeur

Mémorial des curés de Leers, en granit, installé dans le narthex face au Mémorial des leersois "Mort la France" en 1914-1918.

2014 4 vitraux terminent la rénovation des vitraux des nefs :

  • Nef gauche : David- l'Arche d'Alliance & Sainte Cécile
  • Nef droite : La Confirmation & le Baptême

Réalisation : Maître Brouard Luc-Benoît

Les 17 vitraux de l'église Saint Vaast

 

 

Page suivante  »